Je ne supporte plus les moutons masqués par Gérard Brazon

Chaque jour qui passe me déprime de plus en plus. L’effet Covid commence à épuiser mes capacités de tolérance et de compréhension.

Chaque jour qui défile me laisse sidéré par la capacité de soumission qu’ont les Français envers les diktats gouvernementaux. Certains diront « résilience » par politesse, ou par crainte de passer pour des « phobes » quelque chose.

Je reste souvent effondré quand je fais mes courses de voir des « citoyens », des « électeurs », des « adultes », circuler masqués, souvent seuls dans leur voiture. De les voir dans les rues de villes de moins de 1200 habitants, en pleine campagne, le visage effacé, au regard pétri de trouille à l’idée de choper le Covid et vous regardant de travers quand ils vous croisent à visage découvert.

Ils semblent avoir perdu tout bon sens, toute réflexion, toute mesure et sûrement le sourire et la joie de vivre.

En terme de distance, ils ne voient que la distance qui vous sépare d’eux, et non la nécessaire distance et tolérance qu’ils devraient avoir envers toutes les sollicitations et exigences qui sont demandées par des Véran-véreux et autres Macron-Castex.

« Faut obéir aux règles » ! Obéir devenant le mantra de bien trop de citoyens infantilisés. Je réalise avec une profonde tristesse que les Français de 1939/40 ont bel et bien des héritiers avec les collabos qui vont avec. Certains sont prêts à vous dénoncer à la Kommandantur préfectorale du coin pour un masque en dessous du nez dans un magasin.

Chaque heure qui passe me laisse pantois quand je lis les commentaires sur Riposte Laïque. Certains sont d’une abyssale bêtise, ou d’indécrottables crétins se défoulent sur leurs claviers. D’autres, toujours anonymes, utilisent manifestement RL comme exutoire, pour vider les abcès purulents de leur mal-être.

Chaque soir donc, en fermant mon ordi, je me dis que Riposte Laïque devrait être déclarée d’utilité publique et financée pour permettre cette thérapie de groupe. Trop de commentateurs évacuent leurs caniveaux cérébraux encombrés sur des auteurs avec lesquels ils seraient bien incapables de rivaliser en capacité d’analyse et d’écriture. On notera que Wikipédia gauchiste déclare que RL est « d’estrême droaaate », comme quoi il faut, là aussi, prendre des distances.

Alors oui, heureusement,  il y a des commentaires d’une grande intelligence et qui valent le détour en suscitant des débats. Ils sont trop rares hélas, et je remercie au passage ceux qui utilisent leur cerveau pour interroger, informer, apprendre et débattre dans les commentaires, au lieu de vomir leur malaise.

Alors certains me diront que je passe un mauvais cap, que je suis sur une pente glissante et que sans doute, je ferais mieux de me faire vacciner au plus vite pour en finir. Si j’en crois les anti-vaccins…

Je ne suis pas anti-vaccin, mais ma rancune va vers cette obligation tordue d’être obligé de me faire vacciner par autre chose qu’un vaccin. La liberté serait donc dans Pfizer ou Moderna. Pas question d’avoir le Sputnik V ou le Chinois. Interdit, Verboden, Prohibido, Forbidden, Vietato !

On est en droit de se demander pourquoi ? Pourquoi des dirigeants ayant à cœur la santé des citoyens interdisent que tous les moyens soient mis à la disposition des peuples ? On notera la vaillance de l’ami Ivan Rioufol subissant, imperturbable, les quolibets de « ses amis de plateaux » sur CNews.

Il y aurait, paraît-il, des milliards de bonnes raisons nous disent les organismes de santé européens et français. Nous nous doutons bien que c’est surtout une question de milliards de dollars à se mettre dans la poche pour ces « élites » et Big Pharma qui nous veulent tant de bien.

Une lumière tout de même dans cette sombre matinale parmi toutes les informations.  68 % des Rouennais veulent que la statue de l’empereur Napoléon 1er retrouve sa place en face de la mairie.

Le maire écologiste Nicolas Mayer-Rossignol n’aura donc pas la statue de Gisèle Halimi à la place de celle de l’Empereur érigée en 1865.

Une statue de cette avocate née en 1927 en Tunisie, proche du FLN, et figure de la gauche dite progressiste à la place de l’Empereur aurait été une vraie insulte à la France et à Rouen.

Rappelons au passage qu’un collectif de femmes et de filles de harkis, auxiliaires de l’armée française lors de la guerre d’Algérie, s’oppose à l’éventuelle entrée au Panthéon de l ‘avocate Gisèle Halimi , qui s’était mobilisée en faveur des militants indépendantistes algériens. (Source)

Merci à tous les Rouennais qui se sont déplacés pour donner leur avis. S’ils ne l’avaient pas fait, s’ils s’étaient abstenus, c’est une anti-France qui serait à la place de l’Empereur. (Source)

Gloire à l’empereur Napoléon 1er et aux électeurs de Rouen

En 2022, tous les électeurs doivent comprendre que l’abstention est un piège à con. Ils ne doivent pas répéter les erreurs aussi dramatiques que celles des élections municipales qui ont conduit des irresponsables écologistes au pouvoir dans des villes de France.

J’encourage tous les électeurs à lire les différents modes électoraux, à les comprendre surtout dans leurs conséquences. À comprendre que l’abstention est le plus sûr moyen de se taper 5 ans de plus, ceux qui nous détestent depuis 40 ans, et qui détestent la France en voulant sa mort en tant que Nation.

Gérard Brazon

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*