La Chine nouvel ennemi des USA. Celles-ci vous nous entraîner dans leur délire de prévaricateur au nom de… la Liberté

Nettoyage après un attentat meurtrier commis par les Ouïghours

Les Ouïghours font partie des préoccupations des Occidentaux et particulièrement des USA, de l’Union européenne et la Grande-Bretagne. Il est reproché aux Chinois de vouloir unifier culturellement la Chine en faisant du Tibet (bouddhiste) et du Xinjiang (musulman) une seule et même nation.

C’est effarant, lorsque l’on a quelques notions d’histoire des peuples, et que l’on sait que les USA ont exterminé les Amérindiens, (Source) sur tout leur territoire, et qu’ils n’ont pas cessé de faire des guerres depuis leur indépendance.

Effarant de savoir aussi la quasi –extermination des aborigènes par  l’Angleterre en Australie, et celle particulièrement dégueulasse des Tasmaniens qui furent empoisonnés par les colons anglais. C’est tout simplement écœurant.

Que dire de la France sous la IIIe République qui, sans vouloir exterminer les Bretons, les Basques, les Corses, les Auvergnats, comme ont voulu le faire leurs aînés sous la Première République pour les Vendéens, ces républicains n’ont pas hésité à punir toutes les “minorités” afin qu’elles s’unifient à travers la langue française, et qu’elles oublient de force leurs langues régionales et de leurs us et coutumes.

C’est tout de même étonnant d’avoir des exigences alors même que les réunifications en Occident se sont faites par la violence, y compris en Allemagne sous Bismarck, par les velléités heureusement ratées d’Hitler, mais celles réussies par les massacres et déportations de masse des peuples par Lénine et Staline.

Aujourd’hui, ces pays parlent au nom des droits de l’homme !

Comme un bon gauchiste, je réponds “d’où tu parles, toi qui n’as pas de leçons à me donner“. Tu les as piétinés hier. Voici ce qu’ils disent sans honte, à travers l’American Institute for Economic Research, par la voix de ce chercheur chinois Richard Ebeling.

« Les Ouïghours, comme les Tibétains, et d’autres minorités en Chine, sont victimes de l’impérialisme politique et ethnique chinois. Le gouvernement chinois a entrepris d’assurer l’unité politique et l’intégration, notamment au Tibet et au Xinjiang, par une politique de « stérilisation » culturelle et ethnique. Pendant des décennies, les autorités de Pékin ont incité les populations chinoises Han à migrer vers ces deux régions pour « diluer » les peuples ouïghours et tibétains sur leurs propres terres et les réduire à un statut de minorité. (GatestoneInstitute)

Je ne donne pas d’excuses aux Chinois tout simplement parce que j’ignore la réalité des faits et je me méfie des discours victimaires des tenants de l’islam. Je me méfie surtout de ces discours quand ils cherchent à y mêler les Tibétains qui ont leur propre forme de combat qui n’est pas d’organiser des attentats de masses sur le territoire chinois comme l’ont fait les organisations terroristes ouïghours. (Source)

Nouvel attentat commis par les Ouïghours

Je me méfie des financement de ces campagnes de culpabilisation organisées par l’Arabie saoudite et le Qatar qui ont les moyens d’intervenir sur l’opinion des médias. Discours culpabilisants surtout en France. Que ce soit sur les Ouïghours en Chine, ou les Rohingyas en Birmanie. Pas un mot par contre sur la disparition et les massacres des chrétiens d’Orient.

La Chine n’est pas notre amie. La Chine est tout bonnement et sûrement un partenaire économique, mais pas du tout un adversaire de la France, pas même de l’Union européenne.

Je remarque que cette UE est en train de suivre passivement depuis plusieurs décennies, comme le toutou de son maître, l’Oncle Sam, les désirs des USA qui ne devraient pas donner de leçons. Surtout pas au nom de la liberté, eux qui ont tellement massacré à travers le monde.

La France aura donc fini par se fâcher avec la Russie au détriment de son industrie d’armement, et celui de ses agriculteurs. Elle finira par se fâcher avec la Chine, et tout cela au nom des USA.

Gérard Brazon

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*