Le député LREM Jean-Michel Fauvergue, ancien chef du RAID, ment aux Français – Par Gérard Brazon

Qui est donc ce Jean-Michel Fauvergue qui se répand lamentablement sur Europe 1, une de ces radios bien-pensantes du pouvoir ? C’est un ancien chef du RAID que s’est reconverti dans la politique et s’est fait élire député chez LREM.

Une fin de carrière dans la police pour en débuter une nouvelle chez les politiciens macronistes. Il utilise son ancien métier, son expérience au RAID pour nous expliquer que finalement, ce sont des Français qui assassinent des Français. C’est simple, clair, et fermez votre gueule dans les rangs de la contestation des faits. (SOURCE)

Il n’y a pas de différence entre les Français. Le Français n’est pas une race et tous les Français se valent. C’est ce message subliminal qui est donné par cet ancien policier qui n’a pas dû connaître les tirs de mortiers, les brûlures dans un incendie commis par des voyous dans une voiture de police, ou les agressions contre sa personne lors d’un contrôle, voire des attaques contre sa propre famille dans une cité des banlieues à majorité « française ».

Tous les terroristes ne sont pas étrangers, et tous les étrangers ne sont pas terroristes”, lance Jean-Michel Fauvergue. Il a raison, tous les étrangers ne sont pas des terroristes, comme d’ailleurs tous les musulmans. Il se trouve que tous les terroristes sont musulmans et là, ce n’est pas une question de pièce d’identité, mais bien d’une réalité.

En tant que chef du RAID, je suis intervenu sur des attentats majeurs, et tous les gens sur lesquels je suis intervenu étaient des Français”.

C’est là où se trouve l’arnaque de cet ancien patron du RAID qui sait très bien par ses anciennes fonctions que l’on ne peut pas globaliser, montrer du doigts une catégorie, une communauté, des groupes et les accuser.

Des Français qui seraient tous égaux en droit et indissociables. Pour cet ancien policier, ce député de la LREM, il n’y a pas de musulmans, de chrétiens, de juifs, de bouddhistes, mais seulement des Français, tous rangés dans la même case République française, respectueux des lois de la République. Même les étrangers (quel vilaine dénomination) ne sont que de gentils migrants en souffrance qui doivent être accueillis comme il se doit par une France aimante et qui seront régularisés pour devenir des Français.

Qui peut encore croire à ces fadaises.

Source

Être Français n’est pas seulement un simple désir d’obtenir des papiers, des aides sociales, une sécurité pécuniaire, un appartement à loyer modéré, etc.

Être Français relève du désir de l’être quand on vient d’ailleurs, soit par le sang, le mérite, par l’envie ardente de le devenir en acceptant les lois de France, ses règles de vie, ses coutumes, son passé, son histoire et en mettant au second rang ses origines, sa culture.

Pour Jean-Michel Fauvergue, tout se vaut. C’est comme la culture. Toutes se valent. Mozart vaut le joueur de djembé, Victor Hugo, Émile Zola valent le griot d’une tribu africaine, etc.

C’est faux et ce politicien retors le sait.

Les Français terroristes sont d’abord des Français de papiers et ne reconnaissent qu’une seule nation, la oumma, cette communauté des musulmans avec comme chef d’État virtuel Mahomet au service d’Allah.

Mentir comme le fait cet ancien policier en édulcorant la réalité est une œuvre de politicien.

En France il y a de vrais Français comme j’en connais, venus d’ailleurs, venus d’Afrique du Nord qui se battent contre les intégristes, souvent au péril de leurs vies, et refusent d’avoir à subir en France ce qu’ils ont dû fuir. Ils connaissent la valeur du mot liberté, la bienveillance des Français et la douceur du vivre-en-France. Je salue au passage ces vraies Françaises Nadia Remadna, Zineb El Rhazoui, Sonia Mabrouk, Leila Slimani, Lydia Guirous, Jeannette BougrabMalika Sorel, etc.

Cette dernière nous dit que la naturalisation, la CNI est un titre de propriété de la terre de France. Elle est pour une assimilation de la culture française par les étrangers en demande, avant même leur naturalisation. Elle exige le retour de la culture générale dans les concours d’entrée aux grandes écoles de la République, etc.

Ces femmes de courage ne partagent pas toutes mes opinions politiques, mais cela ne m’empêche pas d’admirer leur amour de la France, souvent plus réel que celui des islamo-gauchistes se disant Français.

Non, Monsieur le député de France, ancien policier du RAID, tous les Français ne se valent pas. Il y a ceux qui aiment la France sincèrement, viscéralement et ceux qui la haïssent.

Vous insultez tous les Français dont vous prétendez être un de leurs représentants en pratiquant cette confusion, en affirmant que les assassins de Français sont eux aussi, des Français.

Gérard Brazon

Pj: https://www.place-armes.fr/post/lettre-ouverte-a-nos-gouvernants

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*